Par Laura Bernaulte journaliste à Terre de Vins – avril 2017

Depuis 2016, grâce à son camion vintage rouge et blanc, Claire Mallet fait découvrir le vin de façon nomade et décontractée. Portrait.

En wine truck, Simone (ou plutôt Claire) ! La pétillante Claire Mallet, 31 ans, est une camionneuse d’un genre un peu spécial. Avec son « Wine Trotter – Estafette œnologique», bar à vin ambulant à quatre roues, elle se déplace d’événement en événement en Suisse, à la frontière franco-suisse et parfois jusqu’en France. Avec l’envie de faire découvrir le vin et d’en démocratiser l’accès, grâce à une offre de dégustation taillée sur-mesure pour chaque événement, privé ou public, à l’ombre du camion !

Ce qui a mis le vin sur la route Claire, et Claire sur les routes du vin ? La vie, tout simplement. Alors étudiante en licence de gestion, commerce et marketing en Australie, la jeune Française travaille à l’hôtel Hilton pour payer ses études. « A mon arrivée, le manager m’a dit : « vous êtes Française, vous connaissez forcément les vins! » Or, ce n’était pas vraiment le cas. Mes parents n’en boivent pas du tout, et si j’ai toujours aimé déguster et chercher les arômes, je ne m’y connaissais pas très bien. J’ai commencé à réellement m’y intéresser, et me suis complètement passionnée pour ce monde. » Elle se souvient d’ailleurs, sourire aux lèvres : « à partir de là, j’ai passé plus de temps à potasser les livres sur le vin que mes cours! »

Réalisant alors qu’elle veut faire du vin son métier, elle suit un master en management commercial des vins et spiritueux à Bordeaux, dont elle sort diplômée en 2009. Puis fait ses armes dans le secteur commercial en Côtes-du-Rhône (Paul Jaboulet Aîné) puis en Bourgogne (domaine Faiveley, domaine Frédéric Magnien,« Domaines et Châteaux de Bourgogne »). Mais voilà. Après une enfance passée à Thonon-les-Bains, l’air pur des montagnes et le lac Léman lui manquent, et l’envie de redécouvrir « les excellents vins suisses » se fait sentir. Qu’à cela ne tienne, elle regagne la Suisse en 2014, comme commerciale pour l’importateur « Château Constellation ». « On fournissait le vin pour de grandes organisations et entreprises, l’ONU, la Croix Rouge… Et je me suis rendu compte que c’était toujours un peu compliqué de mettre en place des réceptions avec un grand nombre de personnes. Il faut amener le bar, si c’est le traiteur qui gère les vins, c’est moins pointu… » Nous sommes au printemps 2015, et le concept du Wine Trotter commence à germer peu à peu dans l’esprit de la jeune femme…

Ainsi naquît le Wine Trotter

« Les dégustations, surtout à Genève, se font beaucoup dans des lieux très chics, fermés, avec toujours un peu les mêmes convives. Je me suis dit que ce serait bien d’avoir un bar-caviste ambulant qui distribue du vin pour démocratiser l’accès au vin, raconte Claire. J’avais envie de dégustations en plein air, plus décontractées. On peut très bien boire des bons vins en étant en tongs et en short, dans l’herbe, à côté d’un camion ! » Ensuite, tout va très vite. Elle trouve une estafette de 1979 en Haute-Savoie, « gardée dans une grange et qui ne roulait plus depuis des années. Une heure-et-demi après, j’étais là-bas. Et je suis tombée amoureuse du véhicule! » Ni une ni deux, elle l’achète, la fait rapatrier en Suisse et effectue les travaux pour lui donner une seconde vie. Le premier événement du Wine Trotter a lieu en février 2016. Et depuis, c’est une histoire qui roule !

L’art du sur-mesure

Dès le départ, le succès est au rendez-vous, l’originalité séduit. « J’ai eu du bol, se réjouit Claire Mallet. Les gens ont vite aimé le concept nomade du vin. » Car telle est la grande force du Wine Trotter : son adaptabilité. « L’estafette vient au client, et je fais du sur-mesure pour chaque événement » explique celle qui se définit comme un véritable « électron libre, un chasseur de vin dans sa camionnette. » Pas de liste de vins préétablie donc, pas d’achat en grande quantité, mais une sélection au coup-par-coup pour chaque événement, parmi un catalogue de 600 références présélectionnées par les bons soins de Claire. Avec ses deux frigos, soit une capacité globale d’environ 250 bouteilles, le Wine Trotter répond présent pour des événements privés (mariage, anniversaire, baptême), des soirées d’entreprise ou d’associations, des animations dans des restaurants (brunch, soirée œnologique…) mais aussi des festivals ou des marchés… « Avec à chaque fois, un vigneron présent. Ils adorent venir, s’installer dans le camion et servir les vins à leurs consommateurs finaux, pour les voir en direct dans un cadre qui change de la table avec la nappe et le crachoir! C’est plus funky! » constate Claire.

2017 sourit à Claire et à son Wine Trotter. Elle a co-organisé la première édition du marché du vin à Genève les 8 et 9 avril dernier, autour de 30 vignerons suisses proposant dégustation et vente au tarif propriété.

DSC_1855

 

 

 

 

 

 

Claire Mallet

+41 78 608 35 34

claire@lewinetrotter.ch